Skip links

Rapport de stage: Leviers de la mobilisation en faveur de la biodiversité et de ses enjeux en quartiers prioritaires

Un sujet proposé par l’Ifrée

Stage réalisé par Marin MINARD

 

Quels enseignements avez-vous tiré du stage ?

Le projet sur lequel portait le stage prévoyait une part d’analyse des actions expérimentées pour en dégager des points de repères utiles à d’autres praticien·nes de l’éducation à l’environnement et de l’animation socioculturelle  dans les quartiers populaires. Cette proposition de stage était donc l’occasion d’enrichir cette analyse avec un autre regard, plus universitaire.

L’approche en sociologie (liée au profil du candidat retenu pour ce stage) a apporté une mise en perspective des postures et pratiques professionnelles de l’animation sous un angle assez différent des questions éducatives et sociales qui traversent habituellement ce champ professionnel. Tout au long du stage, le regard de l’étudiant découvrant nos démarches et les décryptant par le prisme des modèles de sociologie était enrichissant autant qu’interpellant, nous invitant à faire un pas de côté pour reconsidérer la place des phénomènes sociologiques dans les faits rencontrés, et nous questionnant sur la manière de les prendre en compte dans les repères à donner aux praticien·nes de l’animation. Le croisement des modèles et des expériences a été riche pour l’équipe, autant pour la production formelle que dans les échanges informels.

par l’Ifrée           

 

Téléchargez le mémoire de recherche intitulé « Planter des graines dans les quartiers populaires. Comment et pourquoi des professionnel⸱les du travail social et de l’éducation à l’environnement abordent la biodiversité et l’écologie en quartiers prioritaires » par Marin MINARD.